Accueil du site > Prendre Conscience et se Réveiller ... > La Danse de la Mère, du Soleil et du Dragon - Les Noeuds Lunaires

La Danse de la Mère, du Soleil et du Dragon - Les Noeuds Lunaires

Extrait du livre "AMEN" de Michael El Nour, Avatar - un magnifique article de haute voltige vibratoire qui nous fait découvrir la portée immense de la danse des astres sur la conscience humaine et planétaire, comment les Dieux influencent les hordes humaines depuis la nuit des temps ... un régal pour tous les passionnés d’Astrologie Consciente et d’Esotérisme Véritable.

" La relation entre la Grande Mère, le Soleil et le Dragon sont mis en évidence par leurs réunions périodiques sur le chemin illusoire du Soleil ou écliptique. Lorsque le Dieu Solaire rejoint sa compagne et amante la Lune, ils ont deux lieux de rendez-vous privilégies dénommés la tête et la queue du Dragon ou nœuds lunaires. Les axes de passage du Dragon sont appelés Téli, en Hébreu et Al Jaz’har en Arabe, du mot Perse, Juz’Har qui signifie « nœud ».

Dans l’astrologie occidentale, l’interprétation des noeuds lunaires est restreinte. Les Indous y attachent plus d’importance et les nomment Rehu et Ketu. Voici comment les démons Rehu et Ketu sont venus à l’existence :

“Dans la mythologie indoue il y a une histoire merveilleuse qui décrit comment les dieux et les démons ont formé une alliance pour produire un nectar qui les rendrait immortels. C’est l’histoire du battage du lait de l’océan et de la descente du Seigneur Vishnou en tant que Kurma Avatara, la tortue divine. Pendant que le nectar, issu du battage de l’océan était servi aux dieux, un démon, déguisé en dieu, s’assit entre le Soleil et la Lune afin de se procurer du nectar. Des qu’il fut découvert par le Soleil et la Lune, Le Seigneur Vishnu lui coupa la tête. Mais son geste ne fut malheureusement pas assez rapide ; le démon avait eu le temps de goûter au nectar et était devenu immortel. Depuis, on dit que ce démon cherche vengeance lorsque le soleil et la lune se rencontrent. La tête de ce grand démon est Rahu (noeud nord) et sa queue est Ketu (noeud sud). www.sanskrit.org

La terre tourne autour du soleil, tandis que la lune orbite autour de la terre. Mais, du point de vue de l’observateur terrestre, le soleil semble tourner autour de la terre. Le chemin illusoire ou apparent du soleil autour de la terre pendant une année est appelé l’écliptique. Les noeuds lunaires sont les intersections entre l’orbite de la Lune autour de la terre et le chemin de l’écliptique.

Le Noeud Nord, ou Tête du Dragon est le point a partir duquel la lune monte du sud vers le nord. L’orbite de la Lune s’élève au-dessus de l’écliptique, donc le Nœud Nord est aussi le Noeud Ascendant. Le Noeud Sud est le point a partir duquel la Lune se déplace du nord au sud, c’est-à-dire que l’orbite de la lune passe sous le niveau de l’écliptique. On l’appelle donc Nœud Descendant ou Queue du Dragon

>>> Voir également l’article Astrologie et Karma pour connaître ce que vous avez à faire dans cette vie pour vous améliorer et pour planter les graines d’une vie future lumineuse ?

Lorsque le Soleil et la Lune sont en conjonction et que l’un des nœuds lunaires leur est aussi conjoint, une éclipse solaire se produit. Quand le Soleil et la Lune sont en opposition, et que l’une de ces deux planètes est conjointe a un nœud lunaire, on assiste à une éclipse lunaire. Les anciens disaient que pendant les éclipses, le Dragon avale momentanément le soleil.

Dans l’astrologie occidentale, la queue du Dragon représente les tendances inconscientes, les programmes karmiques qui sont présents dans la vie quotidienne et les interférences avec les vies parallèles (= vie passées). Le nœud sud représente aussi les acquis du passé, et la volonté humaine, basée sur ce que le soi a déjà conquis. Les énergies de la Queue du Dragon sont donc considérées karmiques, matérielles, destructives et séparatrices.

La Tête du Dragon symbolise les objectifs karmiques dans la vie présente et le point de focalisation de l’âme, en ce qui concerne l’évolution personnelle. L’âme est confrontée a ses futurs possibles. Des objectifs plus élevés lui sont proposés lors du contact avec le moi solaire. Elle a la possibilité d’opter pour un retournement en acceptant la volonté spirituelle.

Le Soleil et la Lune :

« Le contraire le plus fondamental est celui formé par le couple lune-soleil, le féminin et le masculin. Le médiateur qui les harmonise, l’un avec l’autre est, d’un point de vue astronomique, l’Axe des Nœuds lunaires. » 395

Si nous prenons le Soleil et la Lune comme les symboles ou incarnations de l’énergie Masculine/Père/Esprit et de l’énergie Féminine/Mère/Matière, le rôle des nœuds lunaires apparaît très clairement. L’inter action entre le Ciel et la Terre, la Lumière et les Ténèbres, l’Ame et le Corps, le dieu Soleil et la Déesse est indéfiniment mis en scène a tous niveaux de la création.

La bande d’énergie créée par le jeu des forces solaires et lunaires suscite l’apparition du Corps du Dragon. Pendant des siècles pour l’âme et des éons pour le système solaire, ces énergies dansent et se croisent jusqu’au moment ou elles sont parfaitement équilibrées.. Puis les polarités masculine/solaire et féminine/lunaires fusionnent.

La nécessité de s’exprimer ou de s’expatrier sur terre pour le Créateur ou Conscience Michaelique a impliqué un phénomène de séparation et génère l’apparition du Grand Dragon. Le Dragon a son tour s’enferme dans la densité et prend un corps, le corps de la Terre. La Déesse, Reine terrestre, qui chevauche la lune, est l’outil utilise par l’âme pour expérimenter l’inconscient et le non-soi. Le Dragon est une phase, un état intermédiaire.

Au niveau individuel il matérialise l’espace-temps dans lequel l’âme apprend et grandit pendant un cycle. Le cycle est le Sein de la Mère qui sera plus tard symbolisé par la crypte. Pendant ce long séjour dans l’incarnation et la densité, l’âme se nourrit régulièrement de la Présence Solaire. Elle ressent les effets et se régénère dans le champ énergétique de la Tête du Dragon, lorsque celui-ci s’approche le plus près possible de l’astre solaire. Lorsque l’âme plonge dans l’inconscient, dans les miasmes du passé et les méandres du Karma, elle retourne dans la queue du Dragon, pour expérimenter a nouveau un cycle de ténèbres ou de chaos.

La Déesse féminine qui incarne les forces inconscientes, les parties du soi incomprises et déniées est le récipient des énergies lunaires. La Déesse cherche a retrouver son compagnon, le Dieu Solaire. Elle y accède par le Dragon ou Moi inférieur de la Conscience Créatrice. A chaque éclipse, les amants s’unissent temporairement Les anciens avaient compris que le destin de la Mère, tel qu’il est mis en évidence par les nœuds lunaires est, une fois de plus, intimement lié a celui du Dragon.

La Tête du Dragon est associée aux énergies de Jupiter qui incarne l’expansion, le Père ou la volonté du Père. Notons que la Tête du Dragon dirige l’âme ou la terre vers la Conscience Solaire, et point important dans le cadre de cet ouvrage, Jupiter symbolise la Présence du Roi et l’application du Plan Divin.

La Queue du Dragon est liée aux énergies de Saturne. Saturne préside a et représente l’incarnation dans la densité, la rétraction. Mais Saturne apporte aussi la Sagesse a celui qui sait l’accueillir avec une oreille attentive et un cœur ouvert. Cela nous ramène à la descendance des Dragons ou Serpents de Sagesse. Ces derniers apportèrent la Connaissance et les Mystères qui ouvrent la voie a la Sagesse et la Rédemption. Leur chef de file est Mercure le messager des dieux dont le nom grec Hermès a donne son nom au terme ‘hermétique’.

« D’où vient que la teste du dragon est de mesme nature que les deux fortunes Jupiter et Vénus, et augmente la force des planètes avec lesquels elle se conjoinct ; tellement qu’avec les bons elle est bonne et fortunée, et avec les mauvais très pernicieuse. La queue du dragon au contraire est de la nature des infortunes Saturne et Mars, car elle préjudicie grandement et diminue la force des planettes avec lesquels elle se conjoinct, puisque avec les bons il est mauvais et avec les mauvais salutaire ». L’Usage des Ephémérides (Paris, 1624) d’Antoine de Villon

Le message est clair : En fonction du Plan Divin, le/s Dragons ou Serpent/s, a/ont quitté son/leur Etat Spirituel pour suivre le chemin dans la chair de la race humaine. Il/s y a/ont participé et contribué en apportant son/leur ADN puis la Connaissance pour rendre l’expérience terrestre plus efficace.

Il/s permettent, au travers de la relation avec la Mere, dans la crypte, de voir la lumière, en générant des éclipses spirituelles. Pendant les éclipses, le candidat a l’initiation peut accéder à la lumière Solaire et connecter plus profondément avec son âme.

Puis lorsque le candidat est prêt, il peut décider d’utiliser le cote positif de la Queue du Dragon, c’est-à-dire appliquer le discernement pour acquérir la sagesse. Puis, il se dirigera et se focalisera vers la Tête du Dragon. La, il est guidé par le Dragon vers la recherche d’un but commun a la race : retrouver la trace de l’Ame Divine et retourner vers la Lumière.

Nous retrouvons donc, dans les planètes Jupiter et Saturne, les deux astres qui correspondent à l’expansion-rétraction. L’âme se rétracte, si elle n’apprend pas la Sagesse. Saturne applique le karma en fonction de la capacité ou l’incapacité de l’individu a trouver la sagesse dans les situations qu’il confronte. Mais dés que, débarrassé des ses peurs et de son ego, l’être laisse aller le besoin de contrôler les situations, alors, il ouvre la porte aux aspects bénéfiques de Jupiter. En fait, cela signifie aussi que l’âme a accepté la volonté solaire ou volonté de la monade ou volonté du Père. Il n’a plus besoin de Venus, en tant qu’Etoile du Soir, car son passage dans la Crypte avec la Mère l’a dégagé du besoin de l’Ombre. Il est prêt pour la Lumière Consciente et pour l’amour divin. "

Lire tout l’article sur le site de Michael Archange

 

 

 

 

www.luminescence.be | Se déconnecter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0